Entre Sang et Lumière

Au cœur d'un Londres dominé par les créatures des Ténèbres, tracez votre chemin... Entre Sang et Lumière...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 tête à tête...

Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: tête à tête...   Mer 30 Avr - 14:33

Une demie heure de retard... Samuel Valentine, assis à la terrasse d'un pub pres de Trafalgar Square, regardait sa montre. Les femmes n'étaien définitivement pas les créatures les plus ponctuelles de la Création. Peut être ,était ce là la clé de leur charme...
Le jeune professeur avait reçu un coup de fil de la part de cette danseuse qu'il avait rencontré l'autre soir dans ce club à la mode, le Deep Purple. Gabrielle Trémaine. Une femme des plus énigmatiques, si il en était...

Nerveux, le jeune homme remuait sur sa chaise. Sam ne comprenait pas ce qui avait pu intéresser chez lui une splendide jeune femme comme Gabrielle. Les choses s'étaient passées si vite au Deep Purple, en un rien de temps, ils s'étaient adressé la parole, échangé les numéros... Valentine se souvenait des regards jaloux et envieux des autres mâles présents dans le club qui déployaient tout ce qu'ils possedait de charme pour parvenir à obtenir cette simple série de chiffres, véritable sésam pour séduire les volutueuses danseuses du Purple...

Big Ben sonna les treizes heures, une heure et il devrait reprendre le chemin de la fac. Samuel commença à penser que Gabrielle lui avait posé un lapin. Les épaules du jeune homme s'affaissèrent dans un soupir bien las. Après tout, cela ne serait pas la première fois...
Il déscendit d'un trait son verre d'eau gazeuse et s'apprétait à payer son addition lorsqu'il l'apperçut enfin. Féline jusqu'au bout des ongles la jeune femme se détachait de la foule par sa non chalance. Elle l'apperçut elle aussi et lui décocha un petit sourire. Samuel sentit ses joues s'empourprées et les coins de ses lèvres se relever en une caricature d'un sourire béa. Son anxiété se méla d'embaras devant la jeune femme qui approchait dans la rue. Il se leva pour l'acceuillir...


"Bonjour..." Parvint il a dire sans bégailler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Mer 30 Avr - 17:55

    Gabrielle était en retard. Et elle avait horreur de çà. Bien entendu elle avait une excuse en béton, puisque c’était McAllister en personne qui l’avait retenue, dans son bureau. Lorsque le patriarche avait su qu’elle avait établi un contact avec Samuel Valentine et qu’elle devait le revoir, le vieil homme était entré en ébullition et n’avait eu de cesse de lui donner des consignes et divers conseils. A vrai dire, Gaby les avaient écoutés d’une oreille distraite. Elle avait déjà sa petite idée sur sa façon d’agir, et ne ferait pas autrement quoi que Loyd en dise ou en pense.

    Tandis qu’elle se dirigeait au pas de course vers la terrasse du pub à Trafalgar Square, où ils avaient rendez vous, initialement prévu à 12h30, Gabrielle ne pouvait s’empêcher de ressasser les circonstances de la recontre avec le jeune homme. L’ironie du destin avait voulu qu’il se rende l’autre soir au Deep Purple. Précisemment là où elle étalait ses « talents » de danseuse. Sur le coup, elle crut que c’était l’Ordre, de façon détournée, qui était parvenue à ce qu’il mette les pieds dans cette boite de nuit. Mais non. Apparemment, ce n’était qu’un hasard. Elle n’aurait pas vu sa photo au préalable au QG de l’Ordre, elle n’aurait même pas su que c’était lui. Mais une chose était sûre, elle l’aurait tout de même remarqué.
    Samuel Valentine – même si cela lui faisait mal de l’avouer – était séduisant en diable, avec ses mèches noires rebelles et son regard azur. Et après le peu qu’elle avait pu faire sa connaissance, il ne semblait être une menace pour personne. Pour l’instant.
    Malgré tout, le fait que cet homme la trouble, alors qu’il était sa « cible », cela la perturbait hautement. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle se sentait si nerveuse à ce moment précis, tandis que le Big Ben sonnait 13 heure et qu’elle aperçut Samuel l’attendant à la terrasse comme prévu. Vêtue simplement d’un bustier noir et blanc et d’un corsaire noir, ses long cheveux chatains retenus en une queue de cheval, elle sentait les regards se poser sur elle sur passage, mais pour l’heure, elle n’en avait cure, absorbée littéralement par Valentine. Elle répondit à son sourire de bienvenue, réprimant une grimace contre elle même.
    Gaby fini par s’immobiliser face à Samuel, rassurée par le fait qu’il semblait encore plus nerveux qu’elle. Ce dernier la dominait largement d’une tête. Elle se fit alors la promesse de mettre des talons plus hauts la prochaine fois.


    « Bonjour… Je… Désolée pour le retard, mon patron m’a retenue plus longtemps que prévu… »
    Gabrielle plaqua un sourire désabusé sur son visage. Après tout, ce n’était pas un mensonge… Elle omettait juste de lui préciser de quel patron et de quel boulot il s’agissait. « Heureuse de vous revoir… sans le brouahaha du club cette fois ci. »

    Ils prirent place à nouveau à la table. Gaby s'empressa de reprendre la parole, presque volubile, afin d’éviter qu’un silence angoissant ne s’instaure.

    « Alors… Vous êtes nouveau ici n’est ce pas ? Qu’est ce qui vous amènes dans cette ville, capitale du brouillard par excellence ? Vous avez de la famille , des amis ici ? »

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Jeu 1 Mai - 23:43

Le sourire béa de Samuel ne disparut pas lorsque la splendide retardataire se confondit en excuse... Retenue par son travail? Apres tout, c'était aussi le quotidien du jeune professeur, le doyen Hirsh ne lui accordant guère de relachement et ce depuis qu'il était arrivé à Londres.Ainsi en une semaine de vie londonienne, Samuel avait déjà cumulé un nombre surprenant d'heures supplémentaires.
Les deux jeunes gens s'intallèrent à la table, et aussitôt la belle Gabrielle noya Sam sous une pluie de questions débitées d'un trait. Désarçonné par le caractère direct de ces questions, le jeune homme du se repasser la phrase plusieurs fois dans sa tête pour ne rien oublier. Se faisant, ses yeux se posèrent par mégarde sur le bustier de la danseuse, ce qui fit monté le sang au visage de Sam. Il jeta un regard aux alentours luttant contre son trouble pour trouver ses mots...


"Hirsh!" finit t-il par dire subitement, faisant sursauter son interlocutrice... "Le Doyen de l'université, le professeur Hirsh... Il m'a fait venir d'Australie pour enseigner les mythes et légendes à Londres." Le jeune homme reprit quelque peu confiance en lui, conscient du fait qu'il venait de parler distinctement sans s'emmeler les crayons, malgré un départ des plus chaotique. Il inspira profondément, puisant dans ce sentiment d'assurance qui s'emparait peu à peu de lui.
"Je suis ici que depuis une semaine, alors il est un peu trop tot pour parler d'amis, mais j'ai bien rencontré certaines personnes... Pour ce qui est de la famille..." Une ombre passa sur le visage de Samuel. Ce poste à Londres avait été l'opportunité rêvée de fuir son passé et la mort de ses parents et voilà que même ici, il pensait à eux.

"Et bien disont que, je sais juste que ma famille est originaire de Londres, du moin c'est l'une des seules choses que mon père m'a jamais dite sur notre "lignée"...


Ce mot "lignée", avait été prononcé avec une certaine pointe d'ironie, car à part ce qui consernait ses parents, Gabrielle était maintenant au courant de tout ce que lui savait du reste de sa famille.
Conscient qu'il avait peut être un tantinet allourdit l'atmosphère, Samuel changea de sujet.

"Vous buvez quoi?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Ven 2 Mai - 18:16

    L’espace d’un instant Gabrielle craignit de s’être montrée un peu trop … entreprenante avec l’héritier des Valentine. Elle se mordilla la lèvre inférieure, et sourit intérieurement lorsqu’elle aperçut une légère rougeur ombrer les joues du jeune homme. Peut être aurait elle du s’habiller plus sagement…

    « Hircsh! »

    L’exclamation de Samuel la fit sursauter malgré elle et l’arracha à ses pensées narcissiques. Puis il reprit la parole, d’un ton plus posé et moins nerveux en apparence. Gaby l’écouta d’une oreille attentive, hochant ici et là la tête d’un air entendu et de circonstance. Intérieurement, son cerveau emmagasinait toutes les informations que pouvait lui fournir le professeur fraichement débarqué en ville. Ainsi donc, le dénommé Hirsch, doyen de l’Université, était le responsable de la venue de Samuel à Londres. Gabrielle se promit d’en savoir plus sur ce dénommé Hirsch. Qu’elles étaient les réelles motivations de l’intéressement de cet homme pour cet australien ? Etait ce vraiment que ses facultés d’enseignant qui l’avait amené ici ? Ou bien ce doyen cachait il son jeu ? Peut être en savait il plus qu’il n’aurait du. Peut être n’était il pas ce qu’il paraissait être.

    Tandis que la jeune femme avait les neurones en ébullition, analysant tout ce que Valentine lui disait, ce dernier poursuivait ses explications, s’attaquant alors à la partie la plus délicate : sa famille. Son visage s’assombrit alors, de même que son regard azur. Il paraissait soudain ailleurs et préoccupé. Cela eut pour résultat d’inrtiguer au plus haut point la Griffonne. Il ne semblait guère en savoir long sur ses aïeuls, mais en même temps, il n’allait pas tout lui déballer de tout go alors qu’ils se connaissaient à peine. Cela aurait été tellement plus simple cependant….
    Néanmoins, elle ne put s’empêcher de compatir avec le désarroi apparent de Samuel. Côté histoires de famille, elle n’était guère gâtée de son côté non plus, et était bien placée pour le comprendre. Même si elle refusait de laisser parler ses sentiments , ou de se sentir « touchée » par le jeune homme, une sorte de sonnette d’alarme résonnait dans son cerveau, comme pour lui crier : attention danger .


    « Les secrets et histoires de famille sont souvent bien gardés et très… occultes, pour nous les derniers nés… » murmura t elle alors, avec une expression totalement compatissante sur son visage. « Je vous comprends, ma lignée n’est guère plus bavarde… »

    D’un geste spontané et se voulant réconfortant, elle posa sa main sur celle de Samuel, subreptissement. Même si cela fut un contact bref, une décharge électrique lui aurait fait le même effet. Fort heureusement, Valentine reprit la parole et changea le cours de la conversation , lui demandant ce qu’elle désirait boire. Pendant ce temps, Gaby se traita d’idiote en son for intérieur.
    Elle réprima l’envie soudaine de commander un alcool fort qui lui aurait réarrangé ses méninges – au détriment de la faire passer pour une alcoolique – et se força à être « raisonnable ».

    « Je prendrais volontiers un café » répondit elle alors, faisant fit de la sacro sainte tradition anglaise du thé. Elle avait une sainte horreur de ce breuvage pour tout avouer. Nul doute qu’elle en avait trop ingéré durant son enfance et adolescence. Et tandis qu’elle adressait un sourire amical à Samuel – ne pouvant s’empêcher de détailler chaque trait et expression du visage et du regard de ce dernier – la jeune femme sentait sa boule au ventre s’amplifier. Cette mission, qu’elle avait jugé de prime abord d’une simplicité commune allait s’avérer beaucoup plus complexe… malheureusement. Mais quoi qu’elle pouvait ressentir ou penser ,elle se devait de découvrir les secrets que dissimulait Samuel Valentine, et même si lui même les ignoraient encore.

    « Vous savez, si votre famille est effectivement originaire de Londres, il y a toujours moyen de faire des recherches dans les documents administratifs de la mairie, ou paroissiaux… Maintenant, je sais mieux que quiconque qu’il y a des secrets et des non dits qui devraient le demeurer … ou que l’on ne veut pas connaître. »

    Gabrielle mourrait d’envie de lui dire « Ne cherchez pas à connaître votre passé… Fuyez Londres, retournez en Australie et ne revenez jamais… pour le bien de tous et pour votre sécurité. » Mais elle ne pouvait, elle ne devait pas lui dire cela. Et cet état de fait la déchirait. Elle se sentait l’âme d’une traitresse à cet instant précis.

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Lun 5 Mai - 14:12

Le contact de la main de Gabrielle eut l'effet d'une agréable décharge électrique chez Samuel. Si bien qu'il fut quelque peut déçu que ce doux contact se rompe aussi vite. Il passa commande au pres d'un serveur, un café pour la demoiselle, et pour un lui cappucino, il se trouvait bien assez tendu comme ça.

Le jeune homme fut touché par la solicitude de Gabrielle à son égard. Mais cet interêt soudain pour sa famille éveilla une sorte de signal d'alarme chez lui. Devait il vraiment chercher ses origines, découvrir le passé de sa famille? Apres tout le passé n'était il pas mieux là où il était? Son propre père lui avait maintes fois défendu de chercher à connaitre les petites histoires de la famille Valentine, prétextant que ca serait une pure perte de temps en vertue de l'existence on ne peut plus calme de leur lignée.
Samuel se rangea à cet avis, il était venu ici pour fuir son passé, il n'allait pas commencer à déterrer les secrets des Valentine...


"Je vous remercie Gabrielle, c'est tres gentil de votre part... Mais, je ne suis pas sur que cela en vaille bien la peine et puis une nouvelle vie s'offre à moi, autant en profi..."


Il fut interrompu par une étrange sensation... Une mystèrieuse pulsation... Un battement sinistre qui semblat retentir au sein même de son crane, à croire que son cerveau s'était mu en un immense coeur... Cela n'avait rien d'un son, ni d'une sensation bien physique... C'était comme capter une onde au milieu de la niege sur un téléviseur défectueux. Cette impression était accompagnée par une vague senstion famillière, comme si il n'avait rien à craindre...

Ce qui ne le rassura pas pour autant, jamais dans sa vie il n'avait eu pareille sensation. Cela ne dura que l'espace d'un battement de cil, mais le temps avait sembler se suspendre dans sa course... La voix soucieuse de Gabrielle le ramena à la terrasse du Pub.


"Samuel? Vous vous sentez bien?"
La jeune femme le fixait avec une incroyable intensité comme si des lèvres du professeur allait jaillir tout les secrets de l'univers...
Le jeune homme s'ébroua et massa ses tempes douloureuse
.

"Oui, enfin je crois... Surement un petit mal de crane... Ca doit venir du décallage horaire, je ne suis toujours pas habitué à l'heure où il y a encore une semaine je surfais sur les vagues du pacifique."


Il plaisanta pour sauver la face, mais en son fort intérieur, Samuel commença à s'inquiter sérieusement. Il nota mentalement de prendre rendez vous chez un médecin pour subir un examen complet. Mais quelque chose dans son esprit lui disait que cela n'avait rien de clinique. Si tel était le cas, de quoi pouvait t'il sagir?

Forçant sa bouche à se tordre en une parodie de sourire, il reporta son attention sur la belle Gabrielle assise en face de lui.

"Où en étions nous?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Mar 6 Mai - 18:49

    Alors que la conversation semblait engagée, et que Samuel commençait à expliquer sa situation à Gabrielle, il s’interrompit soudain au beau milieu de sa phrase, comme perturbé de façon aussi inattendue que subite.

    « Samuel ? Vous vous sentez bien ? » s’enquit elle alors. Elle ne savait si ce fait en apparence « bénin » devait l’inquéter ou l’intriguer, ou si encore cela n’avait aucune incidence.

    "Oui, enfin je crois... Surement un petit mal de crane... Ca doit venir du décallage horaire, je ne suis toujours pas habitué à l'heure où il y a encore une semaine je surfais sur les vagues du pacifique."


    Gaby hocha la tête d’un air compréhensif. L’excuse du décalage horaire et de la fatigue tenaient la route, et elle n’était pas du genre paranoïaque non plus… Cependant, le jeune professeur parassait soucieux et mal à l’aise désormais… étrange. Mais la jeune femme n’était pas au bout de ses surprises.


    "Où en étions nous?"

    Elle allait répondre quand le bip bip de la messagerie de son portable retentie soudain. Ce n’était pourtant guère le moment… pas quand elle était en train de gagner les bonnes grâces de Samuel Valentine. Elle esquissa un sourire contri et fouilla dans son sac.

    « Excusez moi… vive le progrès… » maugréa t elle en farfouillant dans son bordel organisé. Le satané téléphone de poche semblait vouloir se soustraire à tout prix à ses doigts, disparaissant dans les papiers et divers ustensiles de maquillage. Elle s’en empara enfin avec une expression victorieuse dans son regard, et ouvrit le clapet pour consulter son message.
    Gabrielle fronça involontairement les sourcils lorsqu’elle découvrit l’identité de l’expéditeur… c’était l’Ordre. En général, lorsque les Griffons bippaient ainsi leurs protagonistes, ce n’était pas pour parler de la pluie et du beau temps.


    [… CODE BLEU SUR AMON…. DISPONIBILITE ET RAPPORT IMMEDIAT. PLAN VIGILANCE ACTIVE…]

    « Nom de Di…. » commenca t elle à jurer avant de se reprendre instantanément. Elle savait ce que signifiait ce code. C’est qu’une activité cérébrale anormale venait d’être détectée sur le corps léthargique de Mickael Valentine, alias Amon de son nom de démon. C’était la première fois depuis qu’elle faisait activement partie de l’Ordre que cela se produisait. Juste au moment où elle était en compagnie de son descendant, Samuel et que celui ci venait d’être perturbé de façon … imprévue.

    Le cœur de Gaby se mit à battre plus vite tandis que son cerveau était en ébullition, faisant le rapprochement sans peine entre les deux évènements. Samuel Valentine n’aurait jamais du remettre les pieds sur le sol britannique, et encore moins à Londres… Consciente du regard azur interrogateur de ce dernier posé sur elle à cet instant précis, la jeune femme prit une profonde inspiration et se força à paraître détachée.

    « Désolée, juste un client du club un peu trop…. Insistant et collant. » mentit elle délibéremment avec un sourire désapointé. Elle avait horreur de mentir de manière aussi éhontée, d’autant qu’elle commençait à sincèrement apprécier Samuel. Mais dans le cas présent elle n’avait pas le choix. Mais le fait qu’il y avait vraisemblablement un lien « spirituel » entre lui et son aïeul de démon la troublait et l’ennuyait. Pour son bien et celui de tous, il était évident qu’il vaudrait mieux que le jeune Valentine retourne de là où il venait, à l’autre bout de la planète.

    « Vous n’auriez jamais du venir ici… » laissa t elle alors échapper inconsciemment. Lorsqu’elle entendit ses propres paroles franchirent ses lèvres, elle s’empourpra et tenta tant bien que mal de redresser la situation face au regard incompréhensif de Sam. « Je veux dire…. Vous aviez la plage de sable fin, les barrières de corail, l’océan, le soleil… pourquoi donc avoir voulu vous enterrer dans ce nid à pluie et brouillard ? » Bon sang que ces paroles sonnaient fausses…. Elle pria intérieurement pour que Samuel ne s’aperçoive pas de son trouble et ne l’interroge pas plus que çà à ce propos. Le message de l’Ordre continuait à danser dans l’esprit de la jeune femme, tandus que son malaise ne faisait qu’amplifier. Pourrait elle mentir encore longtemps et jouer la comédie de façon aussi flagrante face à Samuel Valentine ?

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Mer 7 Mai - 14:37

Une sonnerie de portable se fit entendre, coupant encore, le rendez vous dans son élan. Gabrielle eut un sourire gêné en comprenant qu'il s'agissait de son téléphone à elle...

"Excusez moi… vive le progrès…"

La scène amusa un tantinet le jeune professeur, qui regardait la splendide jeune femme la tête presque plongée dans son sac à la recheche du portable. Celui ci, mutin semblait se dérober à chaque fois qu'elle était à deux doigts de l'atteindre. Samuel réprima un sourire dissimulant ses lèvres derrière sa main. Mais son amusement s'évanouit subitement lorsque Gabrielle put enfin consulter le message qu'elle venait de recevoir.


"Non de Di..."

L'expression de triomphe qu'avait arboré Gabrielle lors qu'elle avait enfin mis la main sur son mobile fut remplacée l'espace d'un clin d'oeil par une autre, mais celle ci pleine d'effroid. Samuel aurait voulut lui demander si elle avait eu une mauvaise nouvelle mais la jeune femme ne lui en laissa pas le temps.

Elle prétexta l'appel d'un client trop collant... Une excuse qui sonnait plus que faux dans la voix de Gabrielle. Les instants qui suivirent furent d'autant plus troublant... Le visa ge de la danseuse s'était fermé comme si elle était plongée dans une intense réflextion. Son regard fuyait celui de Samuel.

" Vous n’auriez jamais du venir ici… "

Ces mots qui venaient de sortir spontanément et apparament contre la volonté de la jeune femme, désarçonnèrent le professeur. Qu'avait il donc à voir là dedans?
Gabrielle tenta de se corriger, mais bredouilla une excuse sonnant encore plus faux que la précédente. Samuel était un homme plutot confiant de nature, voir même un peu trop candide parfois, mais là, il se passait quelque chose le concernant qui lui échappait... Et cela ne lui plaisait guère...
Il eut un léger mouvement de recul et se calla contre le dossier de sa chaise. Son regard se fit suspicieux et sa voix d'habitude chaleureuse fut soudain aussi implacable d'un morceau d'acier.


"Gabrielle... Qui etes vous au juste? Je peux savoir pourquoi je ne devrais pas être ici? Qu'est ce que ça veut dire tout ceci?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Mer 7 Mai - 18:19

    "Gabrielle... Qui etes vous au juste? Je peux savoir pourquoi je ne devrais pas être ici? Qu'est ce que ça veut dire tout ceci?"

    Au son de la voix soudainement glaciale et impérieuse de Samuel, qui auparavent était plutôt chaleureuse et posée, Gabrielle se figea, interdite. Elle d’ordinaire douée pour la comédie et les mensonges, à jouer un double jeu, se retrouvait subitement et inexorablement prise au dépourvue et découverte.
    Comment diable Samuel Valentine pouvait il aussi facilement la déstabiliser et lui faire perdre son aplomb et son assurance naturelle ? La jeune femme sentit le rouge lui monter aux joues, tandis qu’elle serrait son portable dans sa main si fort, que les jointures de ses doigts fins en blanchissaient. Le regard azur implacable du professeur sur elle paraissait lui ôter toute volonté propre. Elle avait le désagréable sentiment qu’il pouvait lire dans son âme comme dans un livre ouver
    t.

    « Qui je suis ? ….. une vulgaire danseuse dans un club minable…. Voilà qui je suis. » murmura t elle alors d’une voix atone. Elle tentait despérément de recouvrer son sang froid, mais les battements de son cœur affolé refusaient tout net de se calmer . Un combat intérieur se menait dans son esprit, une partie d’elle mourrant d’envie de tout déballer au jeune Valentine, pour lui conjurer de s’enfuir de Londres au plus vite. Mais sa loyauté envers l’Ordre lui interdisait formellement cette démarche.

    « Ecoutez, je ne suis pas votre ennemie ou autre… au contraire. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il se passe à Londres des choses qui vous dépasse, des évènements dont vous n’avez même pas connaissance, ni même la perception. Cette ville n’est pas celle que vous croyiez, et si votre famille a tenu à vous faire vivre aussi loin de votre terre d’origine, ce n’est pas sans raison. De même que cela n’est pas sans raison si vous ignorez tout de votre « lignée». »

    Gabrielle se tut, avec l’impression qu’elle s’enfonçait dans des sables mouvants, sans même pouvoir se débattre, tétanisée. Elle n’en revenait pas elle même d’avoir dit explicitement à Samuel ce qu’elle venait de dire. Partagée entre le sentiment de trahir l’Ordre, et celui de faire ce qu’il devait être fait, elle n’avait même plus conscience du monde qui l’entourait, mis à part les prunelles bleues qui la fixaient intensément à ce moment précis.

    « Croyez moi, je sais que cela peux vous paraître fou, que je vous semble certainement complètement givrée, ou bien une folle dangereuse, mais je vous assure que je ne délire pas, et que je ne vous veux aucun mal, loin de là . Je vous le répète, vous n’auriez jamais du mettre les pieds à Londres, et vous devriez repartir au plus vite… »

    Gaby se mordit la lèvre, et jura tout en se levant précipitamment. Sa couverture pour approcher Samuel était définitivement grillée, et elle lui avait parlé de choses dont il n’aurait du avoir connaissance, même pas le quart de ce qu’elle venait de déballer. Mais seulement, rien en s’était passé comme prévu. Face au jeune homme, sous son regard, elle avait perdu tous ses moyens, littéralement électrisée par sa simple présence près d’elle. Furieuse contre elle même et sa propre faiblesse, elle se saisit de son sac, et recula, bouscula les chaises derrière elle dans sa précipitation.

    « Je…. Je ne peux rien vous dire de plus…. Je dois partir, désolée » Partir… fuir plutôt oui, se dérober, se soustraire à ce regard trop perçant, à cette présence trop charismatique et troublante, fuir avant d’aller trop loin, de n’en dire plus encore, et de devenir une pariat pour les Griffons Noirs. Elle en avait déjà beaucoup trop dit, et trop fait…

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Jeu 8 Mai - 18:14

Samuel demeura interdit alors que Gabrielle, elle semblait craquer et lui déballer tout en bloc...
Des choses qui le dépassent... Pas son ennemie... Que savait elle de sa "lignée"? Il fallut au jeune homme un certain temps pour accuser le coup et remettre de l'ordre dans ses idées. Il ne pouvait y avoir d'erreur, elle était mêlée de pret ou de loin à ce mystère qui entourait la famille de Samuel. Le temps pour lui de comprendre cette vérité, la belle s'était défilée, elle partait déjà d'un pas pressé fuyant Samuel qui restait interloqué à la terrasse du pub...
S'extirpant du brouillard de ses pensées, il parvint enfin à se lever.

"Gabrielle! Attendez!"


Samuel s'appreta à s'élancer à la poursuite de la jeune femme qui s'éloignait éjà en direction du métro, mais il fut stoppé net dans son élan par le serveur qui lui amenait leur commande et l'addition. Le professeur pesta intérieurement. Il enfouit sa main dans son porte-feuille et en extirpa quelques billets. Sans prendre le temps de compter, il les jeta sur le plateau du serveur.

"Gardez la monnaie!"

Eberlué, le serveur fut agréablement surprit par l'ampleur de son pourboire, il regarda son bienfaiteur s'élancé dans une course folle à la suite de la jeune femme.

"Merci beaucoup Monsieur! Et... Bonne chance!" Lança t-il au professeur.

Sans ménagement, Samuel bousculait les passants, cherchant du regard gabrielle. Il la repéra à l'angle d'une petite ruelle.

"Gabrielle!"

La danseuse du Deep Purple jeta un coup d'oeil pardessus avant de retirer ses talons pour se mettre à courrir et de disparaitre dans la ruelle. Samuel poussa autant que possible sur ses jambes, son excellente condition physique lui étant d'un precieux secour dans cette situation tout bonnement improbable. Le voilà qu'il coursait une jeune femme à travers les rues de Londres comme l'aurait fait un flic en mission. Mais Sam ne pensait pas à tout ca, il voulait juste des réponses, comprendre ce qu'il avait à avoir dans ce qui se passait soit disant dans cette ville.
Il commençait à gagner du terrain dans cette ruelle qui se retrécissait. Il parvint enfin à saisir la jeune femme par le poignet et la stopper dans sa course folle. Sur l'instant, il espéra ne pas l'avoir blessée en l'attrapant de la sorte. A bout de souffle, le coeur pret à bondir hors de sa poitrine, il fixait Gabrielle. Tout aussi essouflée que lui, la belle était toute échevelée et ne tenait plus qu'un seul de ses talonts à la main.
Cherchant son souffle, Samuel lui barrait toute retraite le temps de recouvrer ses esprits...


"Qu... Qu'est ce que tout ça veut dire?..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Ven 9 Mai - 12:54

    La situation aurait pu être presque cocasse voir burlesque vue de l’extérieur. Samuel Valentine n’était de ceux que l’on pouvait laisser planté sur place facilement, ni du genre à lacher le morceau. Gabrielle venait de lui donner un os à ronger, et il comptait bien le conserver de toute évidence. Lorsqu’il s’élança à sa poursuite, la jeune femme n’eut d’autre solution que de se mettre à courir. Malheureusement, ses talons la retardaient, et elle menaçait de se tordre la cheville au moindre faux pas. Sans se démonter, elle opta pour la solution de facilité – même si ce n’était pas la plus confortable – et ôta ses sandales prestement. Mais Samuel était un jeune homme athlétique, et il gagnait malgré tout du terrain.
    Gabrielle savait pertinemment que si il parvenait à la rattraper, elle ne pourrait jouer la comédie, et serait contrainte de lui avouer la vérité – chose qu’elle ne voulait absolument pas. Son seul espoir était de le semer rapidement.
    Gaby tenta alors de le distancer en empruntant une ruelle, n’osant même plus se retourner. Quelle étrange sensation d’être poursuivie ainsi. D’ordinaire c’était elle le chat, et non pas la souris.

    C’est alors qu’elle sentie une poigne de fer lui attraper le poignet et la stopper nette dans sa course. Sous la surprise elle en lacha une de ses chaussures et retint une exclamation. La gorge en feu, le souffle court, elle fit alors volte face pour se trouver nez à nez avec Valentine. Elle eut au moins la satisfaction de constater qu’il était tout aussi essoufflé qu’elle par leur sprint inopiné.


    "Qu... Qu'est ce que tout ça veut dire?..."

    Furieuse de retournement de la situation, Gabrielle dégagea rageusement son bras de l’emprise de Samuel, avec l’envie aussi subite qu’instinctive de lui flanquer une bonne gifle. Mais elle n’en fit rien. Elle le fixa, reprenant son souffle, cherchant désespérément une alternative, un mensonge… en vain. Elle en avait déjà trop dit. Et dans l’immédiat elle ne pouvait s’esquiver, le jeune professeur lui barrant totalement la route, et la ruelle s’avérant un cul de sac. Il lui restait encore la solution de hurler « Au viol ! » comme une furie. Ou de lui mettre une raclée. Mais elle n’avait nullement l’envie de cogner son interlocuteur. Elle repoussa ses mèches de cheveux rebelles retombant sur son visage. Elle se sentait acculée, et elle avait horreur de çà.


    « Je n’ai pas le droit de vous en dire plus. Je n’aurais même jamais du vous dire ce que je vous ai dit. Et il vaudrait mieux pour vous que restiez dans l’ignorance, croyez moi. »

    La voix de Gabrielle était encore hachée par sa respiration trop rapide. Son cœur battait à tout rompre. Samuel la dominait largement d’une tête et lui faisait face, implacable. Mais Gabrielle n’avait pas peur de lui. Elle était sur le point de trahir ceux qui avaient toujours été sa seule famille, sa seule raison de vivre. Tout çà pour des yeux bleus perçant. C’était de la folie pure, et pourtant , pour la première fois de sa vie, la jeune femme avait le sentiment qu’elle devait faire ce qui devait être fait, qu’était là sa « mission ». Si l’Ordre découvrait sa trahison, s’en serait fini d’elle, et probablement de Valentine également.
    Elle s’approcha alors du jeune homme, et posa ses mains sur son torse, comme pour appuyer ses prochaines paroles et leur conférer plus de conviction. Elle put constater alors que son cœur était tout aussi affolé que le sien. Cela lui redonna un peu confiance en elle, paradoxalement.


    « Ecoutez moi bien attentivement. Ce que je vais faire, c’est une folie, une aberration. Ne me demandez pas pourquoi je fais çà, je ne le sais pas moi même. »

    Gabrielle fit une légère pause, la bouche sèche, et plongea son regard dans celui de Samuel.

    « Je vous dirais tout ce que je sais. Mais pas comme çà, pas ici ni maintenant. Ayez toujours à l’esprit qu’on peut nous surveiller. Et je dois être totalement certaine que vous me ferez une absolue confiance. C’est primordial. Ce sont nos vies qui sont en jeu autrement. »

    Elle se redressa un peu plus, fixant intensément Samuel, son visage face au sien. Prenant soudainement conscience de cette proximité, sans compter le contact de ses mains toujours apposée sur son torse, Gaby sentit le rouge lui monter aux joues. Mais l’heure n’était pas à s’attarder sur ses éventuels émois de collégienne face au séduisant professeur.

    « Alors… me faites vous confiance ? »

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Dim 11 Mai - 1:45

Si pres l'un de l'autre dans cette étroite ruelle, Samuel éprouva un sentiment enivrant, quasi électrique. Soudain, il ne davait plus très bien si c'était à cause de sa course poursuite que son coeur battait la chamade ou bien si ce fut le fait de sentir la main de Gabrielle posée sur son torse. La jeune femme était incroyablement proche de lui lorsqu'elle lui fit toutes ces révélations. Le jeune professeur pouvait distinguer son reflet dans la prunelle noisette de la danseuse. Toute salive sembla s'évaporer dans sa bouche, tant son trouble était grand...

Mais ces révélation le troublaient tout autant. A l'entendre, ils étaient surveillés, tels de dangeureux terrorristes ou quoi que ce soit d'autre assez dangereux pour menacer un équilibre préquaire. A contre coeur, Samuel s'écarta de la jeune femme, rompant, à son grand désarois ce contact si délicieux qui l'unissait à elle. Il tacha de conserver son ton tranchant d'y il y a quelques instant, mais n'y parvint qu'à moitié
.

"Vous me demandez de vous faire confiance? Quand bien même je le ferais, je n'ai aucune garantie... Qu'est ce qui me dit que vous ne cherchez pas à me flouer?"


La danseuse du Deep Purple, laissa choir sa tête sur le coté, elle semblait quelque peu déçue de la réaction de Sam. Après tout, elle avait bien dis qu'il pouvaient très bien être surveillé... Si tel était le cas, et que ceux qui l'avait envoyée à sa rencontre les regardaient en ce moment même, peut etre valiat il mieux sauvegarder les apparences.


Il fixa les grands yeux de Gabrielle, si tout ce qu'elle avait dit était vrai, elle s'était mise en danger pour lui... Il refit un pas en avant, se rapprochant de cette sensation qui l'avait enivré quelques instants plutôt. D'une main tremblante, il carressa la joue de la jeune femme, avant de plonger son regard bleu azur dans les siens. Mu par cette sensation électrique, il déposa un timide baiser sur les lèvres si bien dessinées de Gabrielle. De là, il colla sa joue à la sienne de manière à avoir sa bouche à hauteur de son oreille...


"Je veux bien essayer de vous croire... Mais je veux tout savoir, vous m'entendez absolument tout. Et alors, là, vous aurez ma pleine confiance...."

Samuel se délectait du doux parfum qui émanait de l'oppulente chevelure de la danseuse. Il pouvait sentir à travers les tissus, ses douces et armonieuses rondeurs. Ce moment avait quelque chose de magique diraient certains. Cependant, le jeune professeur de Mythes et Légendes n'oubliait pas que cette beauté avait du en pièger plus d'un. Et dans sa tête, une petite voix lui soufflait de ne pas se laisser abuser, rien n'était encore sûr. Lorsqu'enfin, il saurait la vérité, là, il serait en mesure de juger de la confiance qu'il pouvait accorder à Gabrielle... Du moins, c'était ce que l'homme raisonnable qu'il était lui intimait de faire... Mais était ce bien l'homme raisonnable qui était aux commandes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Dim 11 Mai - 15:14

    Gabrielle eut la sensation que Samuel mettait une éternité à daigner répondre. Elle sentait sa réticence, et retenait son souffle, comme si sa propre vie était suspendue à cette réponse. Hélas, il s’écarta, et mit une relative distance entre eux.

    "Vous me demandez de vous faire confiance? Quand bien même je le ferais, je n'ai aucune garantie... Qu'est ce qui me dit que vous ne cherchez pas à me flouer?"

    La jeune femme sentit ses épaules s’affaisser, comme si un poids venait de tomber dessus, et elle réprima un soupir. La réaction de Valetine était logique et tout bonnement humaine, mais ce n’était vraiment pas ce qu’elle espérait. Si il la fuyait maintenant, rompait tout contact avec elle, il se mettait en grand danger. L’Ordre trouverait un moyen de le stopper et de le neutraliser, d’une façon comme d’une autre. Gabrielle était pour l’heure la méthode douce… si elle échouait la méthode dure risquait fort bien de prendre le relai rapidement.
    De surcroit, elle redoutait d’être surveillée dans sa mission, et que sa trahison soit découverte. Le passé commun des Valentine et des Kadar était trop lourd pour qu’on la laisse agir libre comme l’air. A vrai dire , Gaby soupçonnait fortement depuis le début de cette histoire d’être tout autant surveillée que Samuel.
    Un véritable combat intérieur semblait animer le jeune professeur, et son regard azur s’était assombrit. Mais elle n’eut guère plus l’occasion de suivre le fil de ses pensées ou de répliquer, qu’il se rapprochait à nouveau d’elle, si proche que leurs deux corps se frôlaient. Captive des prunelles tourmentées de Valentine, Gabrielle n’osait esquisser le mooindre geste, retenant son souffle. Elle ne put s’empêcher de frémir lorsqu’elle sentit la caresse hésitante de la main de celui ci sur sa joue. Et lorsqu’il abaissa son visage vers le sien, instinctivement, elle ferma les yeux. Le baiser fut timide et bref, mais le simple contact des lèvres de Samuel sur les siennes suffit à l’électriser. A cet instant, Gaby oubliait l’Ordre, Joshua , et la mission qui lui était incombé. Paupières toujours closes, elle savoura ce bref instant d’évasion, la joue de Valentine contre la sienne, luttant contre l’appel impérieux de son propre corps. Comment pouvait il symboliser un tel danger aux yeux de l’Ordre ? Alors qu’elle ne s’était jamais autant sentie en sécurité de toute sa vie qu’à cet instant précis, chaque courbes de son corps épousant parfaitement celles de Samuel. Etait ce cela la fatalité ? Depuis près de 200 ans, il paraissait comme une évidence que le destin des Kadar et des Valentine étaient étroitement liés. Peut être était ce là l’ordre des choses, et qu’il ne pouvait en être autrement…


    "Je veux bien essayer de vous croire... Mais je veux tout savoir, vous m'entendez absolument tout. Et alors, là, vous aurez ma pleine confiance...."

    La voix de Samuel ramena Gabrielle à la réalité et la tira de ses vagabondages. Cependant elle ne cilla pas, n’esquiva aucun mouvement. La jeune femme rouvrit les yeux, et tourna légèrement la tête de façon à voir le visage de Samuel.

    « Vous saurez tout. Du moins tout ce que je sais. Vous avez ma parole Samuel. Mais pas ici. Pas maintenant. Ce serait trop risqué, autant pour vous que pour moi. »

    Le ton rauque de la voix de Gabrielle la trahit alors malgré elle de son émoi intérieur. Elle inspira profondément avant de poursuivre.

    « Il est primordial pour notre sécurité que nous ayons l’air aux yeux de tous de véritables « amis ». Ils doivent être persuadés que je suis parvenue à gagner votre confiance et que vous ne vous doutez de rien. Je vous en demande beaucoup j’en suis consciente, mais je vous en conjure, c’est très important. » Elle soutint le regard du jeune homme, le cœur battant, ayant encore du mal à réaliser l’ampleur de ce qu’elle était en train de faire…

    « Etes vous avec moi Samuel ? »

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Ven 16 Mai - 11:26

"Vous saurez tout..."
La voix de Gabrielle s'était comme légèrement errayée, comme si la jeune femme était sous le coup d'un trouble, sans doute le même qui assaillait Valentine, alors qu'il sentait à nouveau le corps de la danseuse pres du sien, à peine séparés par quelques millimètres de tissus...

Samuel allait enfin connaitre la vérité, cela n'était plus qu'une question de temps. Gabrielle, cette "danseuse", leverait le voile qui pesait depuis tant d'années sur toutes ces questions qui hantaient le jeune professeur. Il se sentit soudain appaisé d'un lourd fardeau.



"Mais pas ici, pas maintenant..."

Samuel sentit une vague déception l'envahir à ces mots. Certe il savait qu'elle ne lui débalerait pas tout comme ça au millieu de cette ruelle abandonnée, Londres semblait avoir des yeux et des oreilles, mais il s'était attendu à ce qu'elle lui donne ne serait ce que des miettes de son passé, quelque chose pour lui permettre de patienter.

La jeune femme s'écarta légèrement de lui, le privant de ce délicieux contact qui l'envirait. Elle plongea son regard noisette dans le sien. Elle semblait en proie à un conflit interne. Sans doute luttait elle contre son devoir envers ceux qui l'avaient envoyée et son envie de tout dévoiler à Samuel... Elle inspira une grande goulée d'air comme pour se redonner de la contenance, sa voix se fit plus ferme, plus assurée.


« Il est primordial pour notre sécurité que nous ayons l’air aux yeux de tous de véritables « amis ». Ils doivent
être persuadés que je suis parvenue à gagner votre confiance et que
vous ne vous doutez de rien. Je vous en demande beaucoup j’en suis
consciente, mais je vous en conjure, c’est très important.
»

Le message était clair et sans équivoque. Ca n'était pas à une petite organisation qu'il devait faire face, mais surement une branche gouvernementale... Peut etre même les services secrets de Sa Majesté. Mais pourquoi lui?
Les idées les plus farfelues se bousculèrent dans son esprit. Peut être, son père avait il été un terrorriste pourchassé? Celà aurait expliqué son exil en Australie. Peut être son père avait il été un membre même de ce service d'espionnage?..

La voix douce et mélodieuse de Garielle chassa toutes ses interrogations délurées qui traversaient l'esprit de Valentine.


« Etes vous avec moi Samuel ? »

Elle semblait pendue aux lèvres du jeune homme, comme si de sa réponse dépendait beaucoup...
Samuel quand à lui, hésita. Il pouvait encore faire marche arrière, là maintenant, tout de suite. Tourner les talons, faire ses adieux à l'engeoleuse Gabrielle et retourner à une vie normale. Mais il se connaissait trop bien, tôt ou tard, il chercherait la vérité. Et si, comme le présageaient les avertissement de la belle, une organisation collossale était cachée là dessous, mieux vallait avoir une alliée. Et gabrielle en était une de choix.
En son fort intérieur Valentine sut qu'il avait déjà passé le poitn de non retour... Il avait déjà fait son choix, bien avant cette question... Désormais, il lui faudrait comprendre ce choix.
Il releva les yeux vers la belle, un léger sourire accroché à ses lèvres.


"Oui, Gabrielle... Je suis avec vous."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: tête à tête...   Mar 20 Mai - 12:35

    Gabrielle comprenait sans peine les interrogations, les doutes, les peurs qui devaient assaillir le jeune Valentine. Elle retenait son souffle, attendant sa réponse, priant presque pour qu’il lui accorde sa confiance. Si il lui tournait le dos, elle ne serait plus en mesure de l’aider, pire encore l’Ordre saurait qu’elle les avait trahi. Lorsque Samuel apposa à nouveau son regard sur elle, et osa esquisser un sourire, son cœur fit un bond dans sa poitrine. La pensée folle qu’elle aimerait le voir lui sourire plus souvent traversa fugacement son esprit.

    "Oui, Gabrielle... Je suis avec vous."


    Ce fut alors au tour de la jeune femme de sourire. Un sourire sincère, un sourire de soulagement, même si paradoxalement les problèmes ne faisaient surement que commencer.

    « J’en suis heureuse Samuel… » Elle n’avait toujours pas esquissé un seul mouvement de recul, son corps contre celui du jeune professeur. A vrai dire elle réalisa qu’elle n’avait nullement envie de bouger, ni de briser ce sentiment étrange de sécurité et de bien être qu’il lui procurait. « Je vous recontacterais rapidement… pour fixer un rendez vous dans un lieu sûr. Et je répondrais à toutes vos interrogations. Je vous en fait le serment. »

    Le Big Ben sonna deux heures moins le quart. Elle devait partir, le laisser aller à ses cours. Et faire son rapport à l’Ordre, pour ne pas éveiller de soupçons. Elle se recula alors d’un pas à contre cœur, secouée d’émotions contradictoires. En croisant le regard azur de Samuel, elle put aisément deviner qu’il en était de même pour lui.


    « Et merde … » murmura t elle alors. Mue par une impulsion, elle s’approcha alors à nouveau de Valentine, et déposa à nouveau ses lèvres sur les siennes, savourant ce baiser volé et si agréable. Les lèvres de Samuel étaient douces et chaudes, et elle ne résista pas à la tentation de glisser une main dans sa chevelure brune. « Faites attention à vous » souffla t elle d’une voix rauque avant de s’écarter à nouveau, de façon définitive cette fois ci. Puis, elle ramassa sa chaussure tombée dans la ruelle, et partit précipitamment, avant de ne céder encore face à l’attirance irrationnelle qu’elle éprouvait pour le descendant d’Amon.

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tête à tête...   

Revenir en haut Aller en bas
 
tête à tête...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre Sang et Lumière :: Londres :: Trafalgar Square-
Sauter vers: