Entre Sang et Lumière

Au cœur d'un Londres dominé par les créatures des Ténèbres, tracez votre chemin... Entre Sang et Lumière...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sarah Reinhardt __*

Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah Reinhardt
• TroubleD MinD
'Caus£ Heart'S CrieS ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Statut : ℓycαη __*
Music from Hell : ωιтhιη тєრραтιση
Mood : ƒσℓℓâтяє __*
Date d'inscription : 01/05/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: ℓycαη __*
Pouvoirs: ℓycαηтняσριquєs __*
Relationships:

MessageSujet: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 14:36



• Fiche d'Identité

Nom : Reinhardt.
Prénom(s) : Sarah.
Surnom(s) : Aucun.
Date de naissance : Neuf décembre.
Age : Vingt trois printemps en apparence, quatre vingt huit en réalité.
Signe Astrologique : Sagittaire.
Lieu de naissance : Munich, Bavière.
Nationalité : Allemande.
Statut / Occupation : Membre de la Triade, elle est la protégée et l'espionne de Vassili. Elle travaille également à la bibliothéque de l'Université.


• Profil psychologique et physique

Caractère :

Une étrange créature sous un loup de sensibilité extrême. Tout comme son apparence, les traits de son angélique caractère sont discrets et furtifs aux premiers abords. Douce et fragile, c'est un masque qui lui va si bien ! Et qui pourtant cache la vivacité des vagues d'une mer déchainée, s'abattant avec fracas sur la rive de sable.

Frivole et enfantine comme une brise mal assurée s'évadant dans les feuilles émeraudes des jeunes pousses, elle se meut avec un détachement peu ordinaire, comme ailleurs, absente des situations sans importances. C'est parfois une tactique de moquerie qui s'avère bien souvent la plus blessante pour ses adversaires de joutes verbales, domaine dans lequel elle excelle. La rhétorique est un art qu'elle manie à merveille, avec une aisance déconcertante, presque malsaine. Jouant avec les mots comme un pianiste avec les notes, c'est pour elle un plaisir, une violente obsession qui la pousse à s'imposer par la parole, et non pas les actions.

Maligne et rusée, elle allie les atouts du corbeaux de la Fontaine, et l'apparente candeur de cendrillon. Calculatrice, Sarah sait pourtant improviser, et ne se laisse jamais prendre au dépourvu. Elle ébranle d'un regard, et froisse d'un plissement de lèvre. La perfidie son discours n'a d'égal que son talent lorsqu'elle doit faire preuve d'un certain effroi face à ses antagonistes.

Mystérieuse et rare comme des pierres précieuses, ses vérités sont aussi difficiles à trouver que de l'or blanc. Elle ne laisse généralement s'échapper que des bribes de son histoire, insuffisant pour imaginer un seul instant reconstitué l'abscons passé de la donzelle.

Bienfaisante et attentive à son entourage, elle vit à travers son environnement, et y puise l'énergie nécessaire à sa vivacité d'esprit. Tel un miroir universel dans lequel elle se plonge, Sarah s'imprègne des erreurs de ceux qui l'entourent, détaille leur action, et apprend par leur regard à s'améliorer, et se perfectionner.

Mais sous ce masque, se cache une créature bien différente, détachée de son esprit, une bête dort... Brutale, violente, et cruelle, ce qu'elle est abrite est mesure, d'une effroyable sauvagerie. Dans les premiers temps de cette nouvelle vie, elle était un danger, pour les autres et pour elle même, avec avec le temps, Elle s'est effacée, redonner à Sarah le loisir d'obéir à ses propres désirs, et reprendre le dessus lors de situation critiques.


Défaut dominant: La candeur est parfois un vilain défaut... Douce et calme, elle a eut quelque fois la mauvaise idée d'accorder sa confiance trop facilement par le passé, et elle l'a payé lourdement.

Qualité dominante: La persévérance, le désir de perfection sont autant de qualités qui font d'elle une personne soigneuse et attentive à ce qui l'entoure. Douée d'une excellente mémoire, c'est un atout précieux.

Apparence physique :

Telle la douceur d'une caresse, Sarah effleure les yeux des hommes comme les mains expertes d'une femme sur le corps de son amant. Douce et voluptueuse, ses gestes sont précis et délicats, comme une fleur à peine éclose ballotée par le vent. Sa silhouette est fine et élégante, semblant tout droit sortie d'une mythologie grecque aujourd'hui oubliée.

Ses jambes au galbe idéal dévoile la finesse d'une parfaite musculature, se poursuivant sur le ventre infiniment plat de la demoiselle avec une insolence défiant toute concurrence. Deux fesses fermes et rebondies complètent ce tableau de maître, tandis qu'une poitrine généreuse, comme deux grosses pommes dans lesquelles beaucoup d'homme désireraient croquer, en soulignent la perfection.

Svelte, au pas félin, sa démarche est animale, furtive, et étonnement discrète, tel un prédateur à la grâce de panthère. D'une sublime simplicité, elle ne cherche aucunement le regard des autres, et se lasse de ces attitudes féminines si absurdes qui détaillent la gente masculine en quête d'une reconnaissance perdue.

Son visage satiné à l'éclat d'une perle au soleil, ses traits fins et bien dessinés y soulignant un caractère joueur et hardi. Son regard d'ambre est marqué par une lueur enfantine et omniprésente, ses grands yeux en amande couleur émeraude précisant d'une malice exacerbée ses humeurs taquines. Ses lèvres sont pulpeuses, pleine d'arrogance, elles paraissent toujours sucrées et attirantes, tel le fruit défendu appelant sans cesse le cœur des hommes.

Ses traits semblent persister dans les mémoires, comme une abime oubliée au fond d'un océan de tendresse. Glissons à présent sur les lignes étroites de son cou, jusqu'au crépuscule de cette parcelle de peau mythique à laquelle on associe innocemment la soif de ces créatures de la nuit tant de fois compter par les légendes. Sa peau de pêche est parsemée d'éclats mordorés, comme les prémisses des stigmates des rayons du soleil sur son corps hâlé.

Imaginez vous telle une goutte perlant dans son cou, laissez vous emporté dans un chemin sinueux et doucereux, vous trouverez l'exquise amertume de la femme jalouse, et la vague de désir déferlant dans l'œil de son mari... Telle est l'angélique vision qu'évoque la vue de cette donzelle gracieuse et et délectable.



• Relations

Vassili Kherkov { Michael Sheen } - Lorsque la jeune lycanne est arrivée à Londres, épuisée, morte de faim et rendue presque folle par l'expérience qu'elle avait vêcu, Vassili a d'abord cru qu'elle ne tiendrait pas 2 jours. Il l'a malgré tout prise sous son aile et l'a suivie durant son rétablissement, lui prodiguant amitié, chaleur et protection. Aujourd'hui, Sarah est la plus fidèle partisane de Kherkov, et elle serait prête à mourir pour lui - le fait qu'elle en soit tombée désespéremment et irrémédiablement amoureuse n'y est par pour rien. Vassili, lui, ne voit en elle que sa protégée, jeune femme encore fragile mais espionne efficace - sans se rendre compte des sentiments qu'elle lui porte...

Samuel Valentine { Tom Welling } - Le jeune professeur se rend souvent à la bibliothéque pour trouver la documentation nécessaire à ses cours, et c'est ainsi que les deux jeunes gens ont sympathisés. Sarah est intriguée par Samuel, chez qui elle décèle un potentiel plus grand qu'il ne le laisserai imaginer, et il se pourrait bien qu'elle se penche sur son cas...

Xander Crawford { Gaspard Ulliel } - Une mauvaise rencontre parmi tant d'autre, et pourtant... Xander semble avoir laissé une trace indélébile chez Sarah, qui cherche désespérément à oublier cet humain. Mais la frontière qui sépare la haine et l'amour est si mince, que la jeune femme craint de s'y perdre.

• Autres

Sarah a quelques fâcheuses habitudes lorsqu'elle a les nerfs à fleur de peau. : elle analyse et mémorise ce qui l'entoure, tel un animal traqué, elle est la proie de sentiment incontrôlables, imprévisibles. Elle en devient presque brutale, animale, et perd sa contenance. Le changement qui s'opère dans ses prunelles est flagrant, ces dernières passant de l'émeraude au noir de geais.


Personnalité de l'avatar : Keira Knightley
Joueur ou joueuse : Aux dernières nouvelles, c'était une joueuse, pour vous servir.
Comment avez-vous connu le forum : Grâce à un partenariat.
Commentaires ? : Congratulations !


Dernière édition par Sarah Reinhardt le Jeu 8 Mai - 14:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labulle.forums-actifs.net
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 20:22

Merci pour les congratulations Wink soit la bienvenue, et bonne continuation pour ta fiche ^^

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Reinhardt
• TroubleD MinD
'Caus£ Heart'S CrieS ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Statut : ℓycαη __*
Music from Hell : ωιтhιη тєრραтιση
Mood : ƒσℓℓâтяє __*
Date d'inscription : 01/05/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: ℓycαη __*
Pouvoirs: ℓycαηтняσριquєs __*
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 21:08

Merci !

Désolée d'être ch***te mais je n'aurais pas assez de place dans un post ... >.<" il est possible de pouvoir poster aprés le premier ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labulle.forums-actifs.net
Gabrielle Trémaine
Admin |• Born Under a Bad Sign

avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Statut : Griffon Noir - Danseuse au Deep Purple
Music from Hell : Dead Bodies EveryWhere - KoRn
Mood : Suspicious
Date d'inscription : 24/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Griffon Noir...
Pouvoirs: Aptitudes au combat et maniement des armes... mais humaine avant tout
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 21:13

Juste après le premier tu peux pas non :/ , mais postes à la suite, au besoin j'effacerais les messages de flood entre les deux après ta validation, c'est pas grave Wink

_________________

[D]ead is the new alive
Despair's the new survival
A pointless point of view
Give in, give in, give in, give in
You play the game
You'll
never win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Reinhardt
• TroubleD MinD
'Caus£ Heart'S CrieS ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Statut : ℓycαη __*
Music from Hell : ωιтhιη тєრραтιση
Mood : ƒσℓℓâтяє __*
Date d'inscription : 01/05/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: ℓycαη __*
Pouvoirs: ℓycαηтняσριquєs __*
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 21:13

Oki ! Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labulle.forums-actifs.net
Sarah Reinhardt
• TroubleD MinD
'Caus£ Heart'S CrieS ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Statut : ℓycαη __*
Music from Hell : ωιтhιη тєრραтιση
Mood : ƒσℓℓâтяє __*
Date d'inscription : 01/05/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: ℓycαη __*
Pouvoirs: ℓycαηтняσριquєs __*
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 21:36

• Histoire

Genèse :

Il était une fois...
Non, je suis désolée, mais je ne peux conter mon histoire ainsi, car elle n'a rien d'un conte de fée. Imaginez simplement une nuit d'hiver, et les cris d'un enfant déchirant la tempête qui régnait au dehors. Les ciels ont pleuré leurs plus longues larmes blanches en ce soir sombre que je vais relater. De bouches en bouches, ma naissance est parvenue à mes oreilles, jusqu'à l'âge de mes neuf ans. Le vent qui tambourinait derrière les vitres de la bâtisse que mes parents habitaient alors semblait surnaturel, pris d'une audace sans mesure, défiant l'ingéniosité humaine d'une insolence incroyable. Ma génitrice hurlait sa douleur, incommensurable, que l'on qualifie pourtant de naturelle. J'étais le vilain petit canard de la famille, la seule à ne pas naître au mois de juin, comme un présage me soulignera t on plus tard. Mais toute ma vie, ce fut ainsi : je brise les préjugés et enfreins les règles que l'on m'impose, pour surprendre encore et encore. Tel un furtif baiser au creux du cou, ma venue caressa les Reinhardt, alors que ma mère jurait de ne pouvoir se rendre au dispensaire, pour y retrouver le médecin.

J'étais la cadette, et le précieux joyau de mes cinq frères qui se battaient déjà pour savoir lequel je préférerai. Ils avaient respectivement 3, 6 et 7 ans, et étaient plein de bonnes intentions. Je suis née dans une famille juive, qui l'était simplement pour combler leurs ancêtres, mais non pratiquante. Anticonformiste, je bifurqua sur le chemin de la croyance à 15 ans, trouvant plus juste de croire en l'homme qu'en un Dieu planqué sous ses draps qui n'ose pas regarder en face la créature qu'il a malheureusement enfantée. Elève brillante, je surprenais par ma vivacité d'esprit.

Mais on me coupa dans mon élan, et la chute fut douloureuse. En 1943 je découvris avec horreur la monstruosité de l'homme, et de sa cruauté sans mesure. la Shoah, je l'ai vécue, j'y suis morte en chemin... Auschwitz-Birkenau, ce nom me fait encore trembler. La mort n'est rien à côté de ce que l'on voit, elle parait même douce et réconfortante, comme une dernière carte que l'on est prêt à jouer dans ce jeu sordide. Je n'avais que 23 ans... Mon avenir s'était effondré sous mes pieds, tel un pont instable sur lequel je me serais négligemment aventurée, et qui céderait sous mon poids. Ma famille et moi savions que nous allions mourir : j'étais une femme, fluette qui plus est, je n'imaginais même pas un seul instant éviter la chambre. Car contrairement à beaucoup, le vent avait tourné, et nous avait soufflé à l'oreille les horreurs qui avaient lieu dans l'antre du diable...

Dans la cohue générale, j'ai perdu les seules personnes qui me rattachaient à la vie, envoyée dans l'un des wagons du train de la mort. Depuis cet instant, je n'ai plus jamais revu le visage de ceux qui constituaient ma famille, dont les traits se sont estompés dans ma mémoire. Seule, je baignais dans la puanteur des déjections et de l'urine qui tapissaient le sol et les murs de notre cellule de fortune, sans eau ni nourriture. Un nourrisson pourrissait d'ors et déjà dans les bras de sa mère, dont le corps inerte était fixé en un terrible repos éternel. Ce n'était pas le premier arrêt, et visiblement, les SS avaient omis de vider ce wagon des carcasses déshydratées des chanceux qui ne subiraient pas les chambres.

La première nuit tomba, les rayons de la Lune étaient comme de précieuses étoiles qui parvenaient à nous comme d'infimes larmes de Dieu, je me mis soudain à prier. Sa gorge brûlante ne cessait de crier sa soif, alors que nous étions condamnés à dormir debout, de crainte d'être piétinés. Soudain, l'un des imposants nuages qui masquait l'astre se poussa enfin, déversant pleinement son aura bienfaisante. Et puis, l'un d'entre nous s'agita, comme pris de convulsions. Personne ne lui accorda la moindre attention, bien trop préoccupé par notre propre survie pour penser à celle des autres. Mais ses hurlements déchiraient la semi obscurité, et réveillaient les enfants endormis. C'est alors qu'une femme proche du fauteur de troubles se mit à hurler à son tour, une expression d'infinie sauvagerie brisa la froideur du wagon. Le carnage fut insoutenable, et je ne pourrais, encore aujourd'hui, vous le conter sans craindre le regard animal de celui qui s'attaqua, un à un, de mes camarades d'infortunes. J'étais la dernière encore debout lorsque la Bête se pencha vers moi, son œil brillant d'une lueur malsaine qui provoqua des frissons le long de ma colonne vertébrale. L'attaque fut d'une vertigineuse rapidité, et le coup qu'il m'asséna sur la poitrine fut si violent que je ne pus réprimer un cris inhumain. Mais alors que je voyais ma vie défiler devant mes yeux clos, je sentis la lune s'éteindre partiellement derrière l'orage qu'il s'annonçait. Un orage en pleine hiver... Mère nature aurait elle été à mes côtés ?

Le choc fut tel, que je perdis connaissance, gardant sur mon sein droit, les stigmates d'une sauvagerie qui n'arrivait pourtant pas à la cheville de celle des SS chargés de vider le wagon, au petit matin. Les questions fusèrent dans une langue qui m'était inconnue. Peut être avaient ils pensé que je n'étais pas Allemande. Quoiqu'il en fut, j'ai rejoint le camps de concentration. Lors de la sélection, on me plaça dans la file des "gazés". Seulement, le destin en voulu autrement, et l'un des généraux trouva plus juste de m'assigner à ses soins personnels...


Fait(s) d'adolescence :

"Et ba alors mon ange, tu as perdu ta langue ?"

La main perverse du SS se glissa sous la jupe de Sarah qui réprima sa main prête à s'écraser sur la joue rondouillarde de l'allemand. Debout, tel une simple poupée de porcelaine au beau milieu du bureau, elle fixait le sol, perdue dans des pensées qui n'avaient à présent ni queue ni tête. Elle voulait s'y perdre, sachant que trop bien ce qui l'attendait sous peu.

" Tu sais, on va bien s'entendre tous les deux... Comment tu t'appelles ?"

Sarah ne frémit pas une paupière, et resta comme absente, indifférente à la question du SS. Elle cherchait comment ne pas croiser son regard, pour pouvoir un jour, s'il en resta un, oublier cet instant, et tous ceux qui se décrivaient déjà dans le futur sombre de sa vie au camp.

"Tu vas me répondre !" hurla t il alors.

"Non capisco, sono italiano, non parlo vostra lingua !" s'exclama alors la jeune femme avec un réalisme à couper le souffle. Sa mère elle même y aurait cru.

Le SS balanca un juron, il était pourtant certain que le train duquel il avait sorti Sarah était en provenance de Munich. Mais l'accent de la donzelle ne laissa aucun doute s'installer dans son cerveau baigné par la testostérone et dont les yeux détaillaient avec délectation les courbes parfaites de la jeune femme.

"Et merde... Mais bon, le sexe c'est universel mon chou, donc, est ce que ca tu comprends ?"

A peine la perfidie de ses paroles eut glisser sur ses lèvres, qu'une jambe brutale et charnue s'empara du cou de Sarah qui le repoussa brutalement. Et il sortit un large revolver de sa ceinture, prenant pour cible la poitrine de la jeune allemande. D'une voix grave et sans équivoque, il se mit à hurler :

"A genoux ! A genoux jt'ai dit !" fit il en passant le viseur de son arme du coeur de Sarah au sol du bureau.

Et elle s'exécuta, levant les mains en signe d'une insoutenable obéissance. Elle qui avait toujours lutté contre l'autorité se voyait comme une lâche et une faible, mais les choix étaient restreints. Un cliquetis métallique résonna dans la pièce. Ce n'était pas le revolver qui avait été armé, mais la boucle de la ceinture du SS qu'il venait de faire sauter. Il saisit alors violemment une chaise, et s'y laissa tomber, prenant bien soin d'écarter ses cuisses grasses en façe de Saraha, toujours à genoux.

"Aller, viens par là ma jolie..." continua t il avant de retirer ce qui couvrait son intimité...


Et ce petit jeu dura près de deux semaines.

Lorsque la jeune femme n'était pas assignée aux désirs pervers du général du camps, elle était au cuisine, travaille harassant mais toujours moins meurtrier que celui des hommes, qui trimaient comme des bêtes dans la neige et le froid. Dans l'esprit de Saraha, sa mésaventure dans le wagon avait disparu, prenant comme excuses la fatigue et le manque d'eau comme excuse à ses hallucinations nocturnes. Mais lorsque la pleine lune brilla au dessus d'Auschwitz, un vent de révolte secoua les entrailles de l'ange déchu... Et tout recommença, telle une cruelle ritournelle...

"Une poule sur un mur..."


Fait(s) de la vie actuelle :

Le chemin vers Londres fut semé d'embuche. Même si le crime affreux qui avait ébranlé la Wehrmacht après la découverte du corps déconfit de l'un des SS les plus haut placés fut passé sous silence auprès des civiles, un avis de recherche fut lancé pour retrouver Sarah, ou plutôt le matricule 81227 qui a aujourd'hui disparu de sa peau diaphane. Périlleuse croisade que celle de la survie, dans un corps dont nous n'avons plus tout à fait conscience, et dont des pans entiers de nuit restent sombres et abscons dans une mémoire usée et traumatisée. La chance sourit pourtant à la jeune Allemande, qui, détruite et affamée, trouva une main charitable qui la conduisit à Londres.

"Mon enfant, est ce que ca va ?"

Une main chaude et réconfortante se posa alors sur mon épaule, alors que cette voix tendre et suave réveillait en moi un semblant d'humanité que je croyais perdu. Lentement, une paupière après l'autre, j'ouvris les yeux aveuglés par cette lumière criarde que je n'avais que peu vue durant cette "détention". Je m'attendais à voir St Pierre, me fermer les portes d'un paradis dont je ne pouvais plus avoir accès après les horreurs que j'avais commises, mais à la place, mes prunelles détaillèrent le visage angélique d'une vieille dame dont les traits magnifiques semblaient avoir été redessinés par le temps.

"Mais d'où est ce que tu viens ? Tu dois être épuisée et affamée !? Aller debout, on va prendre une bonne tasse de thé."

Je me laissa alors guider sur la voie salvatrice de ce petit bout de femme qui me tendit la main au moment où j'en avais le plus besoin, à mi chemin de Londres. Elle me fournit le linge et le couvert, prenant un soin tout particulier à essayer de me faire parler, en vain. Bien que ce ne soit pas de la mauvaise volonté, j'étais incapable de m'exprimer par la parole, et resta silencieusement attentive aux histoires que me conter cette grand mère au grand coeur.
Mais au fond de moi je savais que je pouvais pas rester, comme une voix au creux de mon oreille qui me soufflait que ma place n'était pas ici, mais que je devais poursuivre mon périple, rejoindre, les miens...

C'est ainsi que mon mentor dévoila son visage compatissant, et pour lequel je donnerais ma vie...


Signes particuliers:

Son âge et son expérience permettent à Sarah de contrôler ses transformations. Elle est ainsi capable de les provoquer, et de garder conscience de ses actions, même si elle cohabite parfois avec la "Bête". Seulement, il lui est encore impossible d'effacer les stigmates de la Lune, et elle subit encore ses rayons à chaque fois qu'elle est pleine.

Ses pouvoirs:

Contrairement aux vampires, Sarah ne craint aucunement la lueur du jour, et apprécie insolemment ses bienfaits des heures durant lorsqu'elle le peut. Estimant en avoir été privée trop longtemps durant sa mésaventure, elle se délecte de ses rayons immortels. De plus, elle est douée de sens hors du commun, que ce soit l'odorat l'ouïe ou la vue, ils sont décuplées, et lui offrent une protection qui n'est pas négligeable : elle est capable d'entendre une souris sous l'orage à la manière d'un félin. Sa force est également surdéveloppée, tout comme sa vitesse d'ailleurs. Bien supérieures à celles d'un simple humain, elle a jadis eut du mal à s'y acclimater. Telle une ombre, elle se déplace comme la brume au petit matin, furtive, au pas félin. Puis, elle a découvert petit à petit un pouvoir de régénération cellulaire. Enfin, un lien l'unit aux loups qu'elle peut rencontrer. Elle les comprends, et peut communiquer avec ses derniers à la manière d'un membre de leur meute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labulle.forums-actifs.net
Sarah Reinhardt
• TroubleD MinD
'Caus£ Heart'S CrieS ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Statut : ℓycαη __*
Music from Hell : ωιтhιη тєრραтιση
Mood : ƒσℓℓâтяє __*
Date d'inscription : 01/05/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: ℓycαη __*
Pouvoirs: ℓycαηтняσριquєs __*
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 22:52

Finie ! J'espère que c'est bon ^^ Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labulle.forums-actifs.net
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 23:01

Waaaaaah je suis soufflé, tu as retranscrits l'horreur de la Shoah avec une telle précision qu'on en tremble en te lisant. Respect! TU es validée Sarah, bon jeu Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Sarah Reinhardt
• TroubleD MinD
'Caus£ Heart'S CrieS ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 48
Statut : ℓycαη __*
Music from Hell : ωιтhιη тєრραтιση
Mood : ƒσℓℓâтяє __*
Date d'inscription : 01/05/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: ℓycαη __*
Pouvoirs: ℓycαηтняσριquєs __*
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 23:47

Merci à Primo Levi ^^

et merci à toi !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labulle.forums-actifs.net
Samuel Valentine
Admin |• Lost Soul in the DarkNess

avatar

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 35
Date d'inscription : 23/04/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Humain
Pouvoirs: N'en a pas encore conscience
Relationships:

MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   Jeu 1 Mai - 23:48

De rien Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-sang-et-lumier.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarah Reinhardt __*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarah Reinhardt __*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Les menteuse de Sarah Shépard
» [Rosnay, Tatiana (de)] Elle s'appelait Sarah
» TERMINATOR 2 - SARAH CONNOR (MMS119)
» [Mlynowski, Sarah] Moi & moi vice versa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre Sang et Lumière :: Là où tout commence... :: Registre des Personnages :: Fiches Validées-
Sauter vers: