Entre Sang et Lumière

Au cœur d'un Londres dominé par les créatures des Ténèbres, tracez votre chemin... Entre Sang et Lumière...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Devil's Lair [PV Andreï]

Aller en bas 
AuteurMessage
Andréa Kadar

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 30
Music from Hell : KoЯn – Did My Time
Date d'inscription : 04/06/2008

• INSIDE YOUR MIND __*
Clan: Vampires
Pouvoirs: Aquakinésie - Lévitation - Psychométrie
Relationships:

MessageSujet: The Devil's Lair [PV Andreï]   Lun 9 Juin - 19:10

    La porte s'ouvrit brusquement, comme poussée par une volonté qui lui était propre. L'homme qui assurait la "sécurité" du lieu accourra aussitôt, alertés par les hoquets de surprise et les mains qui se pressaient devant les bouches, mais fut rassuré en voyant la personne responsable de tout cela. Surtout, il sut ce qu'elle était réellement, malgré le large capuchon qui surplombait son visage tel une version sombre du petit Chaperon Rouge. La jeune vampire lui décocha un sourire qui aurait tout aussi bien pu être traduit par "Oops", et fit un pas lent en avant... puis un autre, et un autre encore. Le videur, lui, ne la quitta pas des yeux, avant de finalement relativiser tout ce qui venait de se produire: la porte avait été ouverte brusquement, mais sans violence, et la jeune femme en elle-même semblait ne vouloir boire qu'un verre. "Rassuré", il retourna bien vite à son poste, préférant faire le tri parmi les réels inconnus.

    Ainsi arriva Andréa Kadar au sein du Deep Purple. Très rapidement débarrassée de sa cape de voyage, elle se mouva lentement parmi la foule de la boîte de nuit bondée. Lentement, d'un pas presque impérial, comme une reine qui vient prendre possession de son royaume, jusque là délaissé. S'approchant du bar, elle glissa deux mots au serveur qui n'avait aucun intérêt à s'intéresser à un autre client qu'elle.. s'il désirait passer la nuit. D'une voix sèche, mais qui gardait sa volupté, elle commanda une vodka et se retourna, s'accoudant au bar en attendant qu'elle soit satisfaite. Son regard cristallin, soutenu par du maquillage sombre qui renforçait le contraste avec la pâleur de son visage, scannait la foule en quête de connaissances... et d'un repas. Malheureusement, aucun coeur ne vint battre suffisamment fort à son oreille pour attirer son attention; dans cette salle emplie de bruits, c'est la seule mélodie qui comptait pour elle: la Vie.

    Lasse d'attendre, elle s'écarta du bar au moment où le serveur allait lui tendre sa boisson, puis il la suivit du regard alors qu'elle s'installait dans l'une des alcôves qu'offrait le night club. Dépité, il fit signe à l'un de ses collègues de s'approcher pour lui apporter sa demande.

    L'alcôve était libre, mais Andréa sentait qu'elle avait déjà largement servi: elle pouvait percevoir le sang séché sur le siège. Il allait falloir qu'elle se plaigne à la direction... Fermant les yeux, elle repoussa les sensations qui venaient à elle alors qu'elle touchait le velours du mobilier, puis senti clairement quelqu'un s'approcher d'elle. D'instinct, elle sut que l'être n'était pas humain, ce qui lui avait sans doute permis de le percevoir, dans son mouvement furtif. D'un geste vif, elle attrapa le poignet qui lui tendait galamment sa consommation et plongea son regard d'océan dans les yeux de son visiteur.

    Je sais me servir moi-même..." dit-elle froidement.

    Etre gentille? Pas dans sa nature.... Sensible à la galanterie alors? Non plus, en tout cas pas après s'être fait trahir en tant qu'humaine et en tant que femme... McAllister et Trémaine avaient été bien suffisant... Non, tout ce qui apparaissait dans son regard, c'était une fierté contenue, et une étincelle de défi, avertissant l'arrivant que s'il ne justifiait pas très vite sa présence, les choses iraient loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreï Vesely

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: The Devil's Lair [PV Andreï]   Mer 11 Juin - 19:33

    Parmi les danseurs une ombre était en mouvement. Pour les rares humains présents dans la salle, cette ombre n’était même pas perceptible. Le vampire évoluait avec grâce mais rapidité, son mouvement n’était pas perceptible pour les humbles mortels qui croisaient sa route. Les autres vampires pouvaient remarquer s’ils en prenait le temps qu’un vampire marchait avec une grâce voluptile, avec une démarche à la fois sûr de lui, mais en même temps empreinte de mélancolie. Seul un vampire romantique venant de Hongrie en était capable. Il avait un léger sourire aux lèvres, lèvres qui se trouvaient étrangement rouge mais pourtant dénuée de maquillage. S’il l’on cherchait bien, on trouverait sur lui une légère odeur de sang humain. Mais pas une tâche, pas une seule goutte de sang ne serait tombée sur ses vêtements soigneusement immaculés paraissant fraichement sortir d’un pressing. Son sourire n’était pas dû au cadavre, un de plus, qu’il avait laissé derrière lui. Il avait depuis longtemps dénié le simple plaisir de prendre une vie, cela n’était pour lui, qu’une nécessité. Le plaisir qu’il en tirait ne venait que lorsqu’il prenait le temps de faire durer cet instant. Il prenait plus de plaisir dans l’art si délicat de la torture plutôt que dans le meurtre pour le sang. Ses victimes sentaient la mort venir, mais savaient qu’elle viendrait trop tard, leur âme serait déjà brisée, aussi ils venaient à la souhaiter de tout cœur, tant la douleur était insurmontable. Alors que pour le vampire, elle n’était jamais assez douloureuse, jamais assez profonde. Mais en cette nuit, ce n’était pas la mort qui guidait ses pas, mais un ordre, une mission.

    Andréa Kadar, vampire violente et séduisante. Elle était assez connue pour ses actes de barbarie mais plus encore pour sa fille Gabrielle Trémaire, une enfant convoitée. Andréa était l’une des rares vampires à avoir côtoyée l’Ordre de son vivant. Autant dire qu’une telle vampire donnait des envies de possession à la Triade. Non seulement elle pourrait avoir de précieuses informations à transmettre, mais en plus par sa manière d’être, elle avait des avantages qui serait plaisant à la Triade de posséder. Là était la raison du gentleman de l’ombre, du tyran des cœurs solitaires, de l’ange donnant la mort comme un baiser. Il agissait depuis toujours aux ordres de la Triade. Son sire l’avait guidé jusqu’à la Triade pour qu’il en devienne un agent. Comme s’il présentait que les crimes illustres dont pouvait être capable son jeune enfant servirait la Triade et les souhaits de la Reine des Vampires. Avait-il été capable de pressentir que le cœur de son jeune protéger bâterait pour sa Reine, le mènerait aux crimes les plus sanglants toujours dans le silence, sans laisser la moindre trace par la simple volonté d’une vampire toute puissante ?

    Passant devant le serveur qui allait amener son verre à la belle démone dotée d’une paire de crocs, le vampire lui fit comprendre d’un regard ce qu’il désirait. Le serveur plaça la consommation dans la main du vampire sans mot dire. Il n’était qu’un serveur. Et il connaissait de réputation l’ange de la mort. Il ne voulait pas d’ennuis. Ce vampire était capable du pire si l’on avait le malheur d’attirer son courroux. Et la Reine des Vampires était derrière lui. Autant dire qu’il valait mieux fâcher une déesse d’une beauté pour laquelle on donnerait la mort plutôt que ce bel ange qui semblait pourtant si courtois et si doux. Un ange à qui l’on donnerait le bon dieu sans confession. Verre en main, le vampire se dirigea d’un pas feutré vers l’alcôve.
    Une odeur de sang froid accueillit le vampire. Sans doute un consommateur imprudent. Son poignet fut happé par la belle, qui dévoila son visage en l’approchant pour lâcher froidement quelques mots. Sans doute espérait-elle se débarrasser de l’importun aussi facilement. Mais c’était mal connaître notre ami. Le vampire avait une mission à accomplir. Et de plus il n’avait aucune envie de laisser une telle beauté lui glisser entre les doigts. Simple désir futile d’un séducteur.

    « Sans doute vous ais-je offensé, ma galanterie est un peu vieillotte, veuillez m’en excuser. » fit le vampire d’une voix douce.

    Ses lèvres avaient bougées avec tant de douceur et de délicatesses qu’elles n’avaient pas révélées ses dents de vampire. Chose à laquelle il veillait la plupart du temps, même en présence d’autres vampires. Que ce soit pour vérifier leur talents à sentir leur semblable ou simplement pour ne pas faire étalage de sa nature.


    « Je me présente, Andreï pour vous servir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Devil's Lair [PV Andreï]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stray Little Devil
» Devil's food Cake
» devil beside you
» [OST] Devil Beside You
» Release de Devil Beside You - 17/20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre Sang et Lumière :: Londres :: Quartier de White Chapel :: Night Club "Deep Purple"-
Sauter vers: